Caricatures : pour le président du CFCM, il faut “renoncer à certains droits”

Sans appeler à une interdiction des dessins sarcastiques, Moussaoui Mohamed a estimé qu’il y avait ‘une façon à faire’. Ce dernier redoute que les caricatures soient utilisés par desdits extrémistes (personnes ayant des opinions extrêmes) afin d’attiser la haine. D’après le président du Conseil, la liberté de caricaturer doit être mesurée au regard du contexte dans lequel celle-ci s’exerce pour ne pas heurter. Il estime aussi que ces caricatures ne doivent pas être présentées à l’université. “Il faut toujours renoncer à certains droits pour préserver l’ordre public”, ajoute-t-il.
Le Conseil Français du Culte Musulman a appelé à ignorer les dessins sarcastiques de Muhammad (le Messager de Dieu) publiés à nouveau dans l’hebdomadaire. Charlie Hebdo a remis en une les caricatures du Prophète Muhammad, qui avaient fait l’hebdomadaire une cible des terroristes. Pour le président du conseil, c’est un acte criminel.
Si ce dernier a soutenu samedi la position du chef de l’Etat, qui ‘appelle à ne pas renoncer (ou abandonner) à la caricature sous la pression des djihadistes’, ce lundi matin le président du conseil appelle à la retenue. Par ailleurs, il a regretté la projection des caricatures, en hommage au prof assassiné Paty Samuel, sur des bâtiments publics : d’après lui, c’est vécu, par les musulmans, comme une provocation. Les 3 milliards de musulmans dans le monde doivent ignorer définitivement les caricatures satiriques de l’hebdomadaire, comme l’a fait Muhammad, caricaturé et insulté de son vivant. “Rien ne peut donc justifier qu’on puisse porter atteinte ou assassiner un homme qui caricature”, martèle le président du conseil.

        L’islam, religion de paix

Islam, c’est le nom désignant la religion prêchée par le Prophète (et Messager de Dieu) Muhammad, apparue il y a plus de quatorze siècles en Arabie. C’est la dernière des grandes religions du monde. Selon le saint Coran, la religion de l’Islam est aussi vaste dans sa conception que l’humanité elle-même. Elle n’est pas née de la prédication de Muhammad, mais était aussi la religion de Jésus, de Moise, d’Abraham, de Noé, et d’Adam. En fait, c’était la religion de chaque Prophète d’Allah Tout Puissant, ayant vécu dans n’importe quelle partie du monde.
Le mot islam se rapporte en effet à l’essence même du système religieux connu sous ce nom. Son premier sens est l’édification de la paix. En effet, la paix constitue l’idée dominante dans l’islam. Un musulman, d’après le saint Coran, c’est celui a fait la paix avec l’homme et Allah Tout Puissant, avec le Créateur aussi bien qu’avec Ses créatures.