Sunnites, chiites : quelle est la différence entre les deux courants en islam ?

Sunnites et chiites sont les deux mots qui reviennent assez régulièrement dans l’actualité du monde musulman.
Achoura, rites et prières quelles sont les différences entre les deux courants islamiques ?

Les deux courants islamiques

La religion musulmane regroupant plus de 1.6 milliard de croyants dans le monde, constitue l’une des principales confessions sur la planète. Avec le Christianisme, le Judaïsme, l’islam constitue l’une des religions monothéistes du livre. La religion musulmane se fonde essentiellement sur le Coran, d’où les fidèles tirent leur enseignement. Fondée au 7e siècle par le Messager d’Allah Mohamed (SAW), la religion musulmane a connu une histoire assez mouvementée. L’islam s’est progressivement étendu depuis le moyen orient le berceau de la religion jusqu’au monde entier.
Après le décès du Prophète Mohamed (SAW), la communauté musulmane s’est vue diviser en deux courants, les sunnites et les chiites.

La différence entre les deux branches se trouve au niveau du salat ou prière durant l’horaire de prière, ainsi qu’au niveau de l’organisation rituelle.

Quelles sont les différences entre les deux branches ?

Suite au décès du Prophète Mohamed (SAW) le dernier des prophètes, un problème de succession pour la direction de la communauté s’est posé. Qui devra guider la communauté ?
Les Chiites ont opté pour le cousin et gendre du prophète, Ali vu les liens du sang, alors que les Sunnites ont choisi Abou Bakr, le compagnon du Messager d’Allah (SAW).
Du côté de la pratique, alors que l’organisation des clergés chez les chiites s’appuie sur l’hérédité du Messager d’Allah (SAW), les sunnites plus souples se reposent sur la communauté des fidèles afin de désigner les imams.

Les différences au niveau de la prière

Il est important de mentionner que chez les deux branches islamiques, il est obligatoire d’effectuer les 5 piliers de l’islam, toutefois quelques différences existent lors de l’accomplissement de la prière. En effet, les chiites trouvent que lors de l’ablution, il n’est pas nécessaire de se laver l’intérieur des oreilles. En outre, durant la prière les mains du prieur peuvent rester pendantes sur le côté lorsqu’il est en position debout.

La pratique de Achoura chez les chiites

Il est certain que le courant chiite se distingue par l’accomplissement de la pratique de l’Achoura, qui coïncide avec l’assassinat du petit fils du prophète, l’imam Hossein, à Karbala. Durant le rite de Achoura les chiites pratiquent l’autoflagellation.